CONTRIBUTION

Moustapha Diakhaté, un éternel aigri (Par Fatou Thiam)

En ce jour de pardon et de grâce, comment peux tu tenir de tels propos. Mais cela ne nous surprend guère venant de toi qui as toujours préféré passer les fêtes de Tabaski et de Korité au campus universitaire. Tu as toujours été un complexé et tu n’as aucune considération envers ta famille encore moins envers la religion musulmane. Non ! C’est toi qui a abîmé l’atmosphère politique de par tes actes mesquins et tes propos d’un éternel aigri. As tu déjà oublié comment tu as de manière nébuleuse géré le groupe parlementaire benno Bokk yakkaar de la douzième legislature ? Tes propres frères de parti et des alliés t’ont accusé d’avoir détourné des millions sans oublier le fait que ton bureau était dénommé l’auberge de l’assemblée. Veux tu qu’on te rappelle le scandale du mari cocu ? Le mari désespéré qui s’était attaqué à toi à cause de sa femme avec qui tu entretenais une relation pas du tout catholique. Monsieur, tu n’es pas un exemple et tu ne mérites aucune attention. Heureusement que les sénégalais sont assez matures pour se faire berner par un charognard, un énergumène, un briseur de ménage comme toi.

Fatou ThiamPrésidente du mouvement ALUR

À lire également  METTRE EN QUARANTAINE LA CULTURE DU NÉPOTISME (par Guy Marius Sagna)
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Moustapha Diakhaté, un éternel aigri (Par Fatou Thiam) – Snap221.info

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top