A LA UNE

Tensions de trésorerie à la GFM: Des chômages techniques bientôt…

Les affaires ne marchent plus comme avant au Groupe Futurs médias malgré les apparences. Sans jouer aux oiseaux de mauvaises augures, votre site Guestuinfo a appris, de sources dignes de foi, que le groupe de presse de Youssou Ndour traverse en ce moment une crise financière qui l’oblige à procéder à une restructuration. Ne pouvant plus faire face à une masse salaiale exorbitante, la Direction de GFM, selon toujours nos sources, va prochainement envoyer en chomage technique « plus d’une centaine d’employés non essentiels ». Cette décision repond au plan de relance proposé par le fondé de pouvoir de Gfm. « Il(fondé de pouvoir) a constaté que Gfm souffre à cause de son nombre pléthorique de son personnel. De plus, il estime que Youssou Ndour a fait de gros investissements pour les 5 ans à venir. Malheureusement, la boîte n’arrive pas à rentabiliser ces investissements. Ce qui plombe la boîte. Et pour sauver l’entreprise(GFM), le fondé de pouvoir a proposé à la direction une restructuration profonde en diminuant le personnel », confie une autre source.

Avec plus de 1000 employés( permanents et prestataires) , GFM est la plus grande entreprise de presse privée au Sénégal. Toutefois, son manmanagement a toujours été critiqué du fait de son mode de recrutement qui ne repose plus « sur du copinage que sur le professionnalisme ».

« Employés payés à ne rien faire »

Plusieurs employés-particulierement à la Tfm-« sont payés à ne rien faire ». D’ailleurs, l’arrivée de Pape Ngagné Ndiaye et de Lamine Samba à la Rfm depuis quelques jours n’est pas gratuite. Elle obéit à la politique de rationalisation du personnel initiée par la Direction de GFM. Désormais, ces deux présentateurs feront la navette entre les Almadies( Tfm ) et la Medina (Rfm.)

À lire également  (Vidéo) Pape Massata Diack: "J'était au Sénégal au moments des faits... Je n'ai pas à me rendre"

L’épidémie du coronavirus n’est pas pour arranger les choses. Comme toutes les entreprises de presse, GFM est durement frappé par la Covid-19 au plan commercial. Seul le quotidien L’Observeur parvient à tirer son épingle du jeu. Pour l’instant.

Daouda Gbaya(Guestuinfo.com.)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top