ACTUALITÉ

Reporters Sans Frontières (RSF) apporte leur soutien à Cheikh Yérim Seck.

Reporter Sans Frontières (RSF) s’est intéressé, dans un tweet, à l’arrestation du journaliste Cheikh Yérim Seck, poursuivi pour diffusion de fausses nouvelles et diffamation, placé en garde à vue. Et c’est pour rappeler que « les délits de presse présumés ne devraient pas faire l’usage de mesures privatives de liberté ».

 Le patron de Yerimpost a été déféré au parquet ce matin et se trouve présentement à la Cave du palais de justice. Il a été placé en garde à vue lundi après une audition à la Brigade de Recherche de Faidherbe.

À lire également  La Chine promeut l'autonomisation des femmes dans le monde (Peng Liyuan)
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top