CONTRIBUTION

Procédure judiciaire- Cheikh Yérim Seck: “Le Sénégal n’est plus une terre de libertés”, selon Adama Gaye

#JeSuisCheikhYerimSeckTrois phénomènes m’interpellent ce matin:-le silence de la classe politique et de l’intelligentsia sur les tourments sécuritaires plus que judiciaires destinés à bâillonner la voix et la plume de Cheikh Yerim SECK. Le Sénégal n’est plus une terre de libertés. Ça finira par exploser. Le couvercle sur la marmite des vérités et scandales qu’on tente de cacher par la chicote ne tient plus.-le risque d’une manipulation de la fibre ethno-religieuse. Qui a pu amener le chef de la confrérie Omarienne, qui semble plutôt retenu, Thierno Madani Tall, a ester en justice contre des insultes contre les peuls et des figures marquantes de cette ethnie? Danger. Il n’est pas impossible que la procédure judiciaire qu’on le pousse à introduire procède de manœuvres d’extrémistes qui se cachent derrière les insulteurs pour provoquer une colère chez le guide religieux. Je ne serai pas surpris que ce soit une démarche sous-marine de Malick SALL et autres ethnicistes qui veulent manipuler, pour tenir en otages Macky SALL et le guide Tall sans qu’ils s’en rendent compte. Attention à l’ethnicisime.-“je te félicite pour tes condoléances à Mimi Toure”, souffle un de mes amis de Facebook. En réalité, les sénégalais n’aiment s’agiter qu’autour des corps de personnes décédées.En écrivant mon mot de condoléances il y a deux jours, je l’ai fait pour les raisons que j’ai avancées. Je ne l’ai pas fait pour en être félicité.Je refuse l’hypocrisie qui consiste à ne se manifester que pour les décès mais à se terrer quand les droits de l’homme et les libertés sont piétinés.

#Nonàladestructiondeslibertes#NousSommesCheikhYerimSeckPs: Le Senegal se décompose. Il n’est plus un pays de libertés.

Adama Gaye

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top