INTERNATIONAL

Les médecins chinois font part à leurs confrères brésiliens de leurs connaissances du coronavirus

Le Brésil, qui comptabilise le deuxième total de cas de COVID-19 le plus élevé au monde, selon les statistiques nationales, a récemment connu une flambée de contaminations et de décès. Afin d’aider le personnel médical brésilien à faire face à l’épidémie, le 9 juin au soir, une visioconférence de la « Global Outbreak Consultation Clinic », organisée par CCTV 4 de China Media Group, a invité des médecins du troisième Hôpital de l’Université de Beijing à faire part de leur expérience clinique du virus. 

Lors de cet échange en ligne, les médecins, qui ont contribué à l’aide médicale dans la province du Hubei, ont discuté avec leurs homologues de Sao Paulo et du personnel médical de l’Hôpital de Sao Marittano à propos du traitement des patients gravement atteints du coronavirus, l’utilisation de ECMO ainsi que d’autres mesures cliniques. Selon les données publiées par le ministère brésilien de la Santé le 9 juin, à 18h, heure locale, le pays ajoutait 32 091 nouveaux cas en une seule journée, pour un nouveau total de 739 503 cas confirmés, se classant au deuxième rang mondial. Les médecins chinois ont également partagé leur expérience de participation aux traitements prodigués à Wuhan auprès du personnel médical brésilien. 

« Ils mentionnent surtout le traitement prodigué aux patients critiques, notamment l’utilisation de la respiration artificielle et l’utilisation de médicaments. Ils veulent comprendre notre expérience de guérison. Nous pensons que les problèmes cliniques auxquels ils sont confrontés sont conformes à notre récente situation épidémique à Wuhan. La Chine a été le premier pays à signaler des cas de COVID-19 et a acquis des expériences sur la prévention et le contrôle de la maladie. Que ce soit à Wuhan ou à Beijing, nous avons organisé des sessions de partage successives avec plus d’une douzaine de pays, dans l’espoir de transmettre l’expérience de traitement acquise en Chine au début aux collègues médecins du monde entier », a dit Shen Ning, médecin en chef de PCCM du Troisième Hôpital de l’Université de Beijing. 

À lire également  COLONEL-MAJOR, ISMAEL WAGUE, PORTE-PAROLE DU CNSP« Nous avons dit clairement à la Cedeao que nous sommes au service du peuple »

À ce jour, la Chine a organisé de nombreux échanges pour partager ses expériences dans la lutte contre le coronavirus avec le personnel médical d’autres pays. Au même moment, elle fournit aussi une aide médicale aux pays étrangers. La Chine espère plus travailler avec la communauté internationale afin de s’aider mutuellement et de gagner une bataille mondiale de prévention et de contrôle des épidémies. 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top