AMADOU HOTT : «Les opportunités qu’offre la loi sur le contenu local au secteur privé… »

Le Club des investisseurs sénégalais a tenu son premier «jeudi de l’économie» ce 28 novembre 2019. Une rencontre d’échange axée sur le contenu local. Elle a été  présidée par le ministre de l’Economie, du Plan et de la coopération, qui a précisé que   «la finalité de la question du contenu local est, entre autres, le développement d’une industrie locale, le transfert de technologies et un meilleur partage des retombées économiques dans le but d’accroître le bien-être des populations.»

Amadou Hott souligne que le texte, voté en janvier 2019, vise  à créer un cadre propice à l’augmentation de la valeur ajoutée locale et la création d’emplois locaux dans le cycle de vie des projets pétroliers et gaziers. «Cette loi doit, en particulier, donner l’opportunité aux entreprises du secteur privé national, de se positionner dans la chaîne de valeur pétrolière et gazière et de bénéficier de certains privilèges dans l’exploitation du pétrole et gaz face aux entreprises étrangères », dit-il.
De son avis, la loi sur le contenu local va offrir des perspectives réelles d’implication du secteur privé. Ce, à travers l’instauration du principe de préférence nationale pour la fourniture de biens et services liés aux activités pétrolières et gazières et l’obligation pour les investisseurs sous-traitants, d’ouvrir leur capital aux privés sénégalais.
Ainsi, ce qu’ambitionne l’Etat, c’est de faire des ressources pétrolières et gazières un véritable levier de diversification et de transformation structurelle de notre économie. Et pour que la loi puisse «produire tous ses effets, le Gouvernement et le Secteur Privé doivent travailler ensemble pour asseoir une feuille de route nous permettant de hisser le taux de contenu local à un niveau élevé », assure-t-il.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :