Le Mouvement Citoyen Républicain ‘Guindi Asskan WI » (MCR/ Craint Que Celle Loi Annihile Le Travail Du Dialogue National.

Très soucieux du travail qui se fait à l’Assemblée Nationale, que ce soit en commission ou en plénière, le MCR/GAW rappelle la nécessité, pour les parlementaires, de débattre des questions d’envergure , telles que la loi pour l’application de la peine de mort au Sénégal, qui présente plus d’enjeux et d’intérêt que les débats politiciens. Fallou Ndiaye, le leader du MCR/GAW déclare à cet effet: » nous avons plus besoin de lois dissuasives pour mettre fin à ces nombreux cas de meurtres devenus, aujourd’hui, monnaie courante, qu’une loi pour éliminer un adversaire politique. Cela n’intéresse pas le président de la République qui travaille plus à réconcilier les citoyens, comme il en a administré la preuve, lors de l’inauguration de la grande mosquée de Massalikoul Djinane ».
Il est donc temps que nos députés posent les vrais débats à l’Assemblée Nationale. Car, aujourd’hui, les sénégalais sont plus soucieux de leur devenir que de se voir administrer des débats de bas étage ». Pour Fallou Ndiaye, »les députés s’affairent à voter une loi pour modifier le règlement intérieur de l’Assemblée, avec en ligne de mire, un moyen pour éliminer un adversaire politique. Cela doit changer, et de grâce, qu’on nous ramène par-exemple le vote pour le retour de la peine de mort ou d’autres lois pour dissuader les cas de meurtre ». En effet, poursuit le patron de MCR/GAW, » nos parlementaires doivent prendre exemple sur le chef de l’État qui a entamé une phase de réconciliation avec tous les citoyens, sans exclusive. Il a donc donné une suite favorable au dialogue national qui risque, avec cette loi qui sera votée vendredi prochain, d’être annihilé, malgré tous les efforts déployés dans ce cadre, et qui, commencent à porter ses fruits ».

Fallou Ndiaye coordinateur
Mouvement citoyen Républicain
‘Guindi Asskan WI » (MCR)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :