A LA UNE

Fer de la Falémé : Abdoul Mbaye «Sonko a raison, mais le vrai problème, c’est qu’il…»

« Il y a scandale et Ousmane Sonko a raison. Mais le vrai problème, c’est qu’il ne s’agit pas du fer de la Falémé, il n’y a pas d’engagement à exploiter le fer de la Falémé. Ou alors, il est très légère », a rajouté l’ancien premier ministre Abdoul Mbaye, invité de l’émission Grand Jury ce dimanche. 

Mieux encore, révèle le président de Act, le scandale est que, la compagnie turque a « obtenu 100 hectares, avec des exonérations fiscales effroyables, jusqu’à la prise en charge par l’Etat du Sénégal ».

10 000 milliards de francs CFA

Pour mémoire, l’opposant Ousmane Sonko a accusé l’État du Sénégal d’avoir conclu un «nébuleux» contrat avec la société turque Tosyali au sujet de l’exploitation de la mine de fer de Falémé. Selon lui, c’est une exploitation qui lui permettrait de «gagner plus de 10 000 milliards de francs CFA sur le dos des Sénégalais».

Bradage des ressources minières» évoqué par des candidats à l’élection présidentielle 

Cette nouvelle polémique représente en effet un énième épisode d’une histoire de l’exploitation de la mine de Falémé  qui a débuté dès 1975. En octobre 2018, quatre mois avant l’élection présidentielle, onze candidats évoquaient un «bradage des ressources minières » du Sénégal et pointaient l’absence d’appel d’offres ou de concertation nationale sur le sujet.

Réponse du ministre 

«La relance du projet de Falémé était l’un des objectifs phares du Plan Sénégal émergent (PSE) : dès 2015, nous avons entamé un tour de table auprès d’une cinquantaine de sociétés et reçu plusieurs manifestations d’intérêt que nous avons toutes étudiées avec attention », s’était alors défendue Aïssatou Sophie Gladima, ministre à l’époque des Mines et de la Géologie.

À lire également  Amadou Ba annonce la mise en circulation des nouveaux passeports biométriques


Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top