Financement en faveur des femmes entrepreneures : 129 millions de dollars pour les deuxièmes allocations de fonds

L’Initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures procède à ses deuxièmes allocations de fonds. Elles devront bénéficier à 70 000 entreprises féminines. Le montant est de 129 millions de dollars.

L’Initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures  (We-Fi) a annoncé aujourd’hui ses deuxièmes allocations de fonds, qui devraient bénéficier à 70 000 entreprises dirigées par des femmes et permettre de mobiliser pratiquement un milliard de dollars de financement auprès d’autres sources publiques et privées. 

«Avec une enveloppe de 129 millions de dollars en faveur de programmes de soutien à l’entrepreneuriat féminin, cette deuxième série de subventions devrait mobiliser 990 millions de dollars de financements supplémentaires auprès d’autres sources publiques ou privées par l’intermédiaire de quatre banques multilatérales de développement », informe un communiqué reçu au Journal de l’économie sénégalaise  (Lejecos). 
Selon le document, la Banque africaine de développement a obtenu 61,8 millions de dollars pour financer des activités dans 21 pays d’Afrique tandis que la Banque asiatique de développement s’est vu allouer 20,2 millions de dollars en appui à son action à Fidji, en  Papouasie-Nouvelle-Guinée et au Viet Nam. De leur côté, la Banque  européenne pour la reconstruction et le développement et la Banque  interaméricaine de développement ont reçu respectivement 22,9 et 24,28 millions de dollars pour leurs opérations en Asie centrale et dans les  pays d’Amérique latine et des Caraïbes. 

Ce deuxième cycle de financements vient compléter la première série d’allocations annoncée en avril 2018, à hauteur de 120 millions de dollars, qui a permis de financer des projets du Groupe de la Banque mondiale, de la Banque  asiatique de développement et de la Banque islamique de développement  destinés à démanteler les obstacles à l’activité des femmes  entrepreneures dans les pays en développement. 

 « L’Initiative We-Fi, fondée sur un large partenariat entre de multiples acteurs afin de lever les obstacles rencontrés par les  femmes entrepreneures grâce à des solutions globales et durables, est  la première du genre, souligne Geoffrey Okamoto, président du comité  de direction de l’Initiative We-Fi et secrétaire d’État adjoint par  intérim pour les finances et le développement international au  Département du Trésor des États-Unis. 

 « Dès qu’elles peuvent exprimer leur potentiel économique, les femmes  contribuent à améliorer la croissance, la prospérité et la paix dans  le monde, observe Kristalina Georgieva, directrice générale de la Banque mondiale. 

Lancée en 2017 lors du sommet du G20 à Hambourg (Allemagne),  l’Initiative We-Fi a pour objectifs d’aider les femmes entrepreneures à accéder aux marchés, aux financements, à la technologie, à des services d’accompagnement et autres et, parallèlement, grâce à une collaboration avec les États et le secteur privé, de faire évoluer les  lois et les politiques bridant l’entrepreneuriat féminin dans les pays  en développement. 


Adou FAYELa rédaction

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :