A LA UNE

«Ousmane Tanor Dieng souffre de trois entorses,crédibilité,légitimité et d’objectivité» Barthélémy Dias

Le maire de Mermoz/Sacré-Cœur, Barthélémy Dias, dit répondre «par le mépris» à l’appel lancé par Ousmane Tanor Dieng pour les retrouvailles de la famille socialiste. Il considère que le secrétaire général national du parti «souffre d’un sérieux problème de crédibilité, de légitimité et d’objectivité».

«Je voudrais dire que cet appel pour la réunification de la famille socialiste lancé par mon père et oncle Ousmane Tanor Dieng souffre de trois entorses : de crédibilité, de légitimité et d’objectivité», a-t-il déclaré sur sa page Facebook officielle. Car, selon lui, «l’homme qui a lancé cet appel (Ousmane Tanor Dieng) a un sérieux problème de crédibilité de par sa posture, ses choix de conviction ou pseudo-conviction». A en croire l’ancien député socialiste, le patron des «verts» «a aussi un problème de légitimité, parce que son mandat est arrivé à terme depuis aujourd’hui un an». Barthélémy Dias accuse, en effet, Tanor Dieng d’être «dans l’usurpation de fonction et dans l’escroquerie politique. C’est malheureusement cela la réalité. Monsieur Ousmane Tanor Dieng ne parle et n’agit pas au nom du Parti socialiste. Il parle et agit au nom d’intérêts partisans, claniques et personnels». Pour lui, cet appel au dialogue «souffre d’objectivité». Parce que, a expliqué Barthélémy Dias, «pour nous demander de revenir à la maison, il faut d’abord nous dire quand, comment et où on a été exclus. Nous n’avons jamais été exclus du Parti socialiste. Donc, il n’a pas, aujourd’hui, à nous demander de revenir à la maison-mère, parce que nous ne l’avons jamais quittée».

«Khalifa Sall répondra par le mépris et le silence»

À lire également  LISTES ÉLECTORALES: Les avocats de Karim Wade exigent sa réinscription

Toutefois, il reconnait avoir des divergences avec la direction du parti. «Nous constatons et acceptons que nous avons des points de divergence et on espère bien sûr un jour, dans un cadre légal, objectif et constructif, pouvoir travailler à avoir des convergences de points de vue. Mais, pour cet appel, notre réponse est non», a-t-il précisé. Mieux, l’édile de Mermoz/Sacré-Cœur dit avoir deviné la réponse de Khalifa Sall. «Il semble que cet appel ait été lancé à Khalifa Sall, Secrétaire national à la vie politique du Parti socialiste. Le moment venu, il saura apporter la réponse qui sied. Mais je n’ai pas de doute qu’il répondra par le mépris et le silence», a enfin lancé M. Dias.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top