Amadou Bâ: une affectation aux allures de disgrâce

Publicités
Publicités

SURLETERRAIN.SN  Il n’y a pas de fumée sans feu. Il est le « boss » et aurait pu tout bonnement décidé de ne pas le reconduire dans le nouveau gouvernement, le président Macky Sall a pourtant fait d’Amadou Bâ, son ministre des Affaires étrangères. Trop facile pour se débarrasser ainsi d’un militant aux ambitions « démesurées ». Le chef de l’Etat semble avoir un plan « diplomatiquement correct » pour freiner celui à qui il est prêté une soif de pouvoir, un goût de présidentiable. Affecté à la diplomatie sénégalaise, Amadou Bâ verra son réseau disséqué un à un. Du Trésor à la Direction général des Impôts et Domaines en passant par les Douanes, l’on risque d’assister à une série de défenestration des « hommes » que Bâ avait méthodiquement placé dans ces différentes régies financières. L’Observateur qui parle d’une chasse aux sorcières ne croit pas si bien dire !

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :