A LA UNE

Fadel Barro: » Aly Ngouille Ndiaye a lui-même bénéficié de nos projets pour… »

« Nous avons reçu de l’argent dans le cadre de l’université populaire de l’engagement citoyen. Nous avons reçu d’autres financements comme dans le projet Mboka et Sunu Gox. Ce qui a permis de financer 20 autres associations pour maintenir le cadre de vie à travers des reboisements et autres réhabilitations d’espaces. » la déclaration est du coordonnateur du mouvement Y En A Marre. Fadel Barro qui a pris part à la conférence de presse du collectif de la société civile a tenu à apporter des éclairages. Selon lui, leur mouvement a parfaitement le droit de recevoir des subventions parce que c’est la loi qui l’autorise. Fadel Barro dans cette perspective de faire taire les rumeurs, a révélé qu’en tant que maire de Linguère, Aly Ngouille Ndiaye a, lui-même, bénéficié des réseaux de Y En A Marre dans le cadre de la campagne Dox Ak Sa Gox. Une activité qui, à l’époque, avait été financée par Osiwa et Oxfam sous l’accompagnement technique de Lead Afrique francophone. Cette dernière qui a reçu la semaine dernière, l’injonction de cesser toute activité dans le pays. Fadel Barro soutient que le mouvement citoyen dont il est coordonnateur ne reçoit pas l’argent des ONG pour se remplir les poches mais pour financer des projets pensés dans le cadre du nouveau type de sénégalais. Il terminera son speech en ces termes: » les financements dont ils parlent sont réguliers. S’ils nous convoquent, nous allons répondre parce que nous n’avons rien à nous reprocher… »

À lire également  Mamdame Néné Fatoumata Tall loue le modèle du DAC de Sangalkam pour l'emploi des jeunes (Vidéo)
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top